L’effacement électrique : une solution pour soulager la forte hausse des factures d’électricité des entreprises industrielles

L’actualité du marché de l’électricité est en ce moment rythmée par des hausses de prix qui font grimper les factures d’électricité des consommateurs finaux, que ce soient les entreprises ou encore les particuliers. Des entreprises, fortes consommatrices d’électricité voient même leur budget énergétique exploser ! Le dispositif de l’effacement énergétique, dans le même temps, permet à ces mêmes entreprises de bénéficier d’une rémunération grâce à leur flexibilité électrique. Explications dans cet article.

Point sur le contexte actuel de la hausse des factures d’électricité

Depuis plusieurs semaines, les prix de l’électricité sur le marché de gros ont atteint un niveau très élevé, ayant une répercussion sur les factures des utilisateurs finaux. En cause, la hausse des prix du gaz observée depuis plusieurs semaines également. En effet, il y a une augmentation de la demande de gaz et une diminution de l’offre associée, ce qui provoque une hausse des prix.
Le lien avec l’augmentation du prix de l’électricité est simple : afin de répondre au besoin d’approvisionnement d’électricité sur le territoire nationale, on fait appel successivement à différentes sources de production d’électricité : renouvelables, nucléaire, charbon, gaz etc. Ces différentes sources de production ont des coûts de production différents et sont appelées de la moins chère à la plus chère. Ce raisonnement est pris à l’échelle européenne. C’est donc le coût de la dernière source de production appelée (donc la plus chère), souvent le gaz en Europe lorsque la demande est forte, qui détermine le prix du marché. Voici, comment une hausse du prix du gaz entraîne également une hausse des prix de l’électricité sur le marché français.

Également, la hausse du prix de l’électricité est expliquée par la hausse du prix du CO2. En effet, le marché des quotas de CO2, qui a pour but d’inciter les pollueurs (les producteurs d’électricité en faisant parti) à réduire leurs émissions de CO2, avait des problèmes d’efficacité. Il y avait un nombre trop important de quotas par rapport à la demande, à des prix très bas. Le marché a donc été réformé : il a réduit le nombre de quotas disponible et le prix du CO2 connaît une forte hausse. Les producteurs d’électricité qui doivent acquérir autant de quotas que d’émissions dégagées répercutent donc cette hausse sur leurs prix, ce qui fait donc augmenter le prix de l’électricité et des factures.

La flexibilité électrique des entreprises : une source rémunératrice

Les entreprises, notamment dans le secteur industriel, fortes consommatrices d’électricité, possèdent bien souvent une certaine flexibilité électrique dans leur processus de production. Elles peuvent faire valoriser cette flexibilité par l’intermédiaire d’un opérateur d’effacement sur les marchés de l’électricité pour obtenir une rémunération.

Explication du dispositif d’effacement électrique

En France, comme dans d’autres pays dans le monde, le réseau électrique connaît des périodes de tension qui peuvent se traduire par un déséquilibre de la production et la consommation. Ces moments sont caractérisés par des jours de pointe déterminés par le gestionnaire de réseau de transport d’électricité selon différents scénarios et prévisions. Pendant ces jours de pointe, le réseau électrique peut avoir besoin de flexibilité électrique, pour maintenir l’équilibre du réseau, de la part des entreprises engagées préalablement dans un contrat d’effacement.

Un effacement de consommation électrique est la réduction temporaire de la consommation d’électricité globale d’une entreprise ou d’un groupe d’entreprises par exemple, à un certain moment, pendant une certaine durée sur sollicitation d’un tiers.

En signant un contrat d’effacement avec un opérateur, l’entreprise s’engage à mettre à disposition du réseau une certaine capacité électrique et à réduire cette capacité lorsque le réseau en a besoin (quelques heures par an) selon les modalités du contrat. Les entreprises sont alors rémunérées pour leur mise à disposition de leur capacité avec une part fixe et sont également rémunérées par une part variable pour les différentes activations (l’électricité réellement réduite).

Cette rémunération est un revenu net supplémentaire pour l’activité de l’entreprise et permet de couvrir une partie des dépenses énergétiques, et notamment de couvrir une partie de la hausse des prix de l’électricité des entreprises.

Pour conclure, le contexte actuel n’est pas en faveur des entreprises fortes consommatrices d’électricité, puisque ces dernières voient leurs factures d’électricité grimpées fortement. Plusieurs solutions existent pour couvrir une partie de cette hausse comme par exemple l’engagement des entreprises dans un contrat d’effacement électrique.

Vous pouvez Aussi comme

A propos de lauteur: Antonio

Je suis coach en développement et en business. J’ai 7 ans d’expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *